Vous êtes ici :

Géographie, Économie et gestion

Mini-conférence n° 21 :

Conversations en Sicile, un espace européen d’échanges    
Sandra Millot, et ses élèves, Lycée Suger

Depuis que le lycée Suger participe à Savante Banlieue (2012), il a été souvent question de multi-culturalité, de Méditerranée et d’échanges entre la France et l’Italie, plus précisément entre la Seine Saint-Denis et la Sicile.
De nombreux ponts ont été construits entre ces deux mondes, qu’ils soient culturels (Les traditions et le Carnaval, le cinéma, la musique), géo-historiques (Al Idrisi, les volcans, les voies de l’eau) ou humains (rencontres, échanges Erasmus, histoires de l’engagement des jeunes, etc…).
Ce sont les anciens élèves et conférenciers de Suger qui retourneront virtuellement en Sicile pour vous en présenter un nouveau tour, entre traditions et innovations.

Mini-conférence n°22 :

La construction européenne : origines et évolutions face aux crises économiques, écologiques et sanitaires
Dominique Plihon, université Sorbonne Paris Nord

La mini-conférence portera sur la construction européenne, et aura trois parties principales : les origines de la construction européenne, son évolution face à la crise écologique et sanitaire actuelle. La présentation s’achèvera par une analyse prospective sur les scenarii possibles sur le futur de l’union européenne.

Mini-conférence n° 23 :

Retour d'expérience sur la nouvelle Calédonie : la parole des élèves 
Jean-Pierre Aurières et ses élèves du Lycée Paul Eluard

En Avril-mai 2015, une classe de 1ère ES du lycée Paul Eluard s’envolait pour la Nouvelle Calédonie.
Suivie par une équipe de tournage, les élèves ont été confrontés à un conflit d’identité qu’ils ont essayé d’appréhender.
Rencontre avec des calédoniens d’origine européenne, avec des Kanaks, ces points de vue différents ont eu un profond écho sur des jeunes dont la problématique identitaire est souvent questionnée.
Cinq ans ont passé, un dvd pédagogique a été édité, il serait donc judicieux d’interroger ces jeunes sur leur retour d’expérience.

Mini-conférence n° 24 :

Amartya Sen, prix Nobel d’économie 1998. 
Ilyess El Karouni,  université Paris 8

Né en 1933, Amartya Sen est un économiste et philosophe indien, actuellement professeur à l’université de Harvard. En 1998, il recevait le Prix Nobel d’économie “pour sa contribution à l’économie du bien-être”.
Sen a en effet approfondi les analyses de la justice sociale, en particulier pour ce qui a trait à la question de la répartition des richesses. Pour autant, ses travaux ne se limitent pas à ce champ, son œuvre en couvrant de très nombreux autres, avec une démarche à la fois économique, philosophique, politique et mathématique. Son originalité réside dans une vision humaniste et globale dépassant les indicateurs économiques traditionnels basés sur la production de biens marchands.
Le but de cette mini-conférence est d’exposer cette pensée. Bien sûr, vu son ampleur, elle n’abordera pas l’ensemble des thématiques traitées par Sen mais se concentrera sur ses apports les plus significatifs.

Mini-conférence n° 25 :

Deux facettes de la recherche -  le laboratoire et le terrain : l’expérience  de 4 jeunes en arctique  
Jacques Moreau,  CNRS, Association Science Ouverte

La science se fait de différentes façons, en laboratoire ou sur le terrain. En laboratoire, elle est principalement expérimentale, sur des temps relativement courts tandis que sur le terrain elle est un travail d’observation qui peut s’étendre sur des temps très longs. Ces deux facettes de la recherche scientifique seront discutées avec des exemples montrant leurs spécificités. Il sera aussi présenté l’expédition scientifique de 4 jeunes de la Seine-Saint-Denis dans le haut arctique groenlandais.

Mini-conférence n° 26:

De Blablacar à Vinted: comment les plateformes numériques gagnent-elles de l’argent?   
Isabelle Liotard, université Sorbonne Paris Nord

L’économie des plateformes est devenue une réalité et touche désormais toutes les activités. Le partage de trajet (transport), l’achat de biens d’occasion, le prêt de matériel, la location de chambres ou d’appartements et même des activités cœur de l’entreprise (comme par exemple l’innovation) se réalisent de plus en plus via ces plateformes devenant incontournables (Blablacar, Vinted, AirBnb, Innocentive…).
Ces plateformes sont donc des acteurs économiques à part entière qui ont leur propre business model. Il s’agira au cours de cette mini conférence de comprendre comment ces acteurs réalisent leur chiffre d’affaires, et quels sont les types de clients auxquels elles répondent. Il s’agira de montrer notamment que dans la plupart des cas ces plateformes n’ont pas un seul type de clients mais deux, et que cela conditionne leur politique de prix. La conférence donnera quelques exemples concrets de plateformes.

Mini-conférence n°27 :

 Comment mesurer le "non mesurable" en économie : l’exemple de la notion d'incertitude 
Francisco Serranito, université Sorbonne Paris Nord
(Niveau lycées)

Souvent nous devons prendre des décisions sur la base d’éléments qui vont arriver dans le futur. On peut penser, par exemple, au crédit bancaire : un lycéen se demande s’il va demander un prêt bancaire pour financer ses études supérieures.  Sa décision va dépendre du coût des études, de sa probabilité de réussir dans cette formation et du salaire qu’il obtiendra une fois son diplôme obtenu. Mais comment peut-on prévoir ses variables futures qui vont arriver ? En économie, cela renvoie à la notion d’incertitude. Peut-on mesurer ce phénomène ? L’incertitude est aujourd’hui au cœur des débats économiques ; mais de quoi parle-t-on ? La présente conférence fait le point de manière très simple sur cette question. Nous verrons que le développement d’internet et du « Big Data » ont donné aux  économistes des clés pour mesurer cette incertitude.

Mini-conférence n° 28 :

Les GAFA : de l'optimisation à la fraude fiscale  
Julien Vauday, université Sorbonne Paris Nord
(Niveau lycées)

Quelle est la frontière entre optimisation et fraude fiscale ? La première consiste à jouer sur les failles des systèmes d'imposition des différents États, en toute légalité, pour payer le moins d'impôts possible. La seconde quant à elle illégale revient à tout simplement cacher de l'argent à l'administration fiscale.
Les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), des multinationales extrêmement puissantes implantées dans de nombreux pays, ont depuis longtemps adopté des stratégies d’optimisation fiscale avec des montages complexes visant à jouer sur les différentes règles fiscales en vigueur dans leurs différents pays d’implantation pour réduire leurs impôts. La complexité de ces montages interroge et la théorie économique pose la question de savoir si leurs pratiques sont justes, si certaines d’entre elles ne relèvent pas de la fraude fiscale ?
Cette conférence vise à détailler quelques astuces développées par les GAFAM pour payer le moins d’impôts possible, puis nous présenterons des arguments économiques afin de juger de leurs pratiques. Enfin, une solution relativement simple pour réduire le problème de l’optimisation fiscale sera présentée et nous discuterons de ce pourquoi elle n’est toujours pas en œuvre à l'heure actuelle.

Mini-conférence n° 29 :

Grands projets métropolitains et vie locale
Beatriz Fernandez,
Marie-VicOzouf-Marignier, l'Ecole des hautes études en sciences sociales

Cette conférence voudrait montrer comment les grands projets urbains (implantation d’équipements ou d’infrastructures, événements tels que les manifestations culturelles ou olympiques) marquent le tissu urbain et engendrent des effets à long terme (construction de nouveaux édifices, création de nouvelles centralités, transformation de la composition sociale des quartiers, hausse des prix immobiliers, etc.), engendrant parfois des conflits ou des tensions avec les contextes et enjeux locaux.

Mini-conférence n° 30 :

Les Jeux Olympiques et Paralympiques en Seine-Saint-Denis : un siècle de transformations urbaines  
Alexandre FAURE, Fondation France-Japon de l'Ecole des hautes études en sciences sociales

Cette conférence à pour objectif de montrer l'influence des Jeux Olympiques sur la Seine-Saint-Denis depuis les Jeux de 1924 aux Jeux de 2024. A partir de cartes et de matériel photographique, il s'agira de questionner le rôle de l'évènement sportif dans l'organisation de la Plaine Saint-Denis et de montrer aux lycéens et collégiens une autre image de leur territoire et discutant avec eux de leur rapport aux Jeux Olympiques, ainsi qu'aux équipements sportifs qu'ils fréquentent et connaissent.

Mini-conférence n° 31:

L’Union européenne et la Seine-Saint-Denis
Brice Laménie, Laboratoire Géographie – Cités, CNRS

Souvent jugée lointaine, l’Union européenne est pourtant un acteur notable du développement des territoires, grâce à la politique de cohésion. Cette politique est la plus importante après la politique agricole commune. Initialement destinée à résorber les inégalités entre régions, la politique de cohésion est très présente en Seine-Saint-Denis. Il s’agit ici d’en présenter les caractéristiques majeures et d’en comprendre les principaux enjeux, afin de saisir la présence de l’Europe et son impact sur nos quotidiens.

Haut de page

Contacts

Anne FAGNANI 
Tél : 06 98 13 56 58
anne.fagnani@remove-this.plainecommune.com.fr

Thomas JOUANLANNE
Tél : 01 55 93 56 01
thomas.jouanlanne@remove-this.Plainecommune.com.fr

Suzana SEROR
tel : 01 55 93 56 82
Suzana.SEROR@remove-this.plainecommune.fr